4 Commentaires

Ibn Taymiyya insinue le Shirk (association) au Compagnon (sahaba) du Prophète de Allah: Abdullah Ibn Oumar, un grand Savant de l’Islam!

On comprend de la parole du Messager de Allah salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam:

-« Jusqu’à quand éviteriez vous de mentionner le pervers, citez le par ce qui est en lui pour que les gens se méfient de lui. »

Rapporté par Al Hafidh Al Bayhaqi.

Tout d’abord rappelons brièvement quelques objectifs de ces nombreuses mises en garde!

Il est évident que ce qui est voulu par cela, c’est renforcer la Communauté musulmane et la protéger contre les ennemis de l’Islam se réclamant lui appartenir. En considérant le Hadith cité précédemment, parler d’Ibn Taymiyya et de ses graves dérives est quelque chose d’indispensable pour que les gens puissent prendre conscience de sa réelle identité et être alors capables de se préserver de son mal. Nous souhaitons qu’en dénonçant ses mécréances, les Wahhabites (pseudo-salafites) sortent enfin de leur cruel endoctrinement. Nous espérons également que les musulmans qui ne le connaissent pas soient informés de ses multiples déviances, afin de leur éviter de tomber dans le piège de la célébrité d’ Ibn Taymiyya, acquise par le biais des pétrodollars. En effet beaucoup de personnes mal averties et mal renseignées le nomment à tort « Cheikhou l-Islam », et ce par simple popularité de son nom. Mais si elles savaient véritablement qui il est, et ce à quoi il appelle, elles s’arrêteraient tout de suite de le qualifier comme tel et ne le prendraient plus jamais comme soit disante référence. Car une fois la vérité apparue sur ce saugrenu personnage, toute personne soucieuse de son état Le Jour Dernier et de l’interrogatoire qu’elle y subira, ne pourra plus continuer de l’appeler ainsi en raison des contradictions évidentes qu’il propageait contre la Religion de l’Islam !

A titre d’exemple (comme cela va être l’objet de cet article) Ibn Taymiyya s’est permis de sous entendre le chirk concernant l’honorable compagnon du Prophète salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam : Abdullah Ibn ‘Oumar que Allah lui fasse miséricorde.

Et nous demandons à Allah qu’Il agrée nos actes et qu’Il permette la concrétisation de nos attentes.


Abdullah Ibn ‘Oumar, jugé Vertueux par le Messager de Allah ‘alayhi salam

Etre musulman implique de croire sans aucun doute en tout ce que le Messager de Allah salla l-Lahou ‘alayhi wa salam a transmis de la part de Allah ta ‘ala ; tout en sachant que ce que le Prophète a porté à nôtre connaissance n’est pas quelque chose qu’il aurait inventé. En effet Allah dit dans sourat An-Najm/ 3-4 au sujet du Messager dont le sens approché en français est :– » Et il ne se prononce pas sous l’effet de la passion, certes ce qu’il dit n’est qu’une révélation que Allah lui révèle. »

Il est rapporté dans le Sahih de Al Boukhari dans le chapitre « le Mérite des compagnons » un hadith (n° 3740) concernant le compagnon Abdullah ibn Oumar Ibn l-Khattab dont le sens est:

– « Certes Abdullah Ibn Oumar est un homme VERTUEUX [salih] »

Allah a donc révélé à nôtre Prophète Mouhammad salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam que ce compagnon Abdullah ibn ‘Oumar (que Allah l’agrée lui et son père) est un homme pieux [salih] selon Son Jugement ta’ala. Il n’y a donc pas de doute sur son honnêteté et sur sa vertu. C’était un homme honorable, attaché à la compagnie du Messager de Allah ‘alayhi salam, aimant apprendre du Prophète ce que Son Seigneur lui révélait. Il compte parmi les plus grands savants de cette communauté et il est au nombre de ceux dont nous cherchons à suivre l’exemple. Il comprenait correctement La Loi de Allah et ne manquait pas à s’y conformer. S’il avait été un homme corrompu et égaré, le Messager de Allah ‘alayhi salam n’aurait pas fait autant d’éloges sur lui et n’aurait pas non plus pris son témoignage pour annoncer l’entrée du mois de Ramadan comme cela s’est produit.

En plus d’avoir honoré Abdullah Ibn ‘Oumar par la piété, Allah lui a donné une bonne ascendance. Il est en effet le fils du Calife bien guidé, le deuxième meilleur compagnon du Prophète : Oumar ibn l-Khattab, que Allah l’agrée. Le musulman connaisseur de sa religion, sait et croit que Abdoullah Ibn ‘Oumar est parmi les compagnons vertueux et ne doute pas de cela.

C’est pourquoi, après avoir entendu la parole du Messager ‘alayhi salam, mentionnant Abdoullah Ibn ‘Oumar comme étant un homme vertueux, cela suffit au véritable croyant pour l’aimer et prendre en considération les choses qu’il a faites et qu’il a transmises. Celui qui dit : « Je témoigne que Mouhammad est le Messager de Allah » croit donc fermement en les dires du Prophètes et n’ira surtout pas les contredire!

Par conséquent, si le Messager ‘alayhi salam a considéré Abdullah Ibn ‘Oumar VERTUEUX, comment pourrions nous alors le considérer associateur (adorateur d’autre que Allah) wa l’i yadhou bi llah !?

Pourtant Ibn Taymiyya l’égaré qui égare l’a fait ! Il a délibérément insinué le chirk à Abdullah Ibn ‘Oumar, sous prétexte qu’il recherchait la baraka par les traces du Messager. Regardez la suite…

Ibn Taymiyya et sa position sur Abdullah Ibn ‘Oumar vont à l’encontre du Messager

L’objet de cet article est de démontrer la vérité sur Ibn Taymiyya, dans l’espoir que certains réalisent enfin et que d’autres sachent, et même si cela en déplaise à ceux dont le cœur est aveuglé. Sachez qu’Ibn Taymiyya, appelé à tort « Cheikhou l-Islam » (comme s’il n’y avait pas eu d’autres cheikh avant lui..) renie et rejette ce que les compagnons, connus pour leur véracité faisaient, et se permet vilement de leur attribuer le shirk (l’association), et ce malgré l’authenticité des hadith qui s’y rapportent. Qui est-il pour rendre mécréant ou innovateur en ce qui y conduit les gens qui ont reçu la bonne nouvelle du Paradis!? Comment peut-il prétendre suivre et croire au Messager alors qu’il contredit sciemment sa parole. Rendez vous compte ! Il ne se gène pas pour démentir ignoblement le Prophète ; il ne prête aucune, mais absolument aucune attention aux révélations parvenues au Messager ‘alayhi salam, il en n’a que faire de la parole Prophétique. Ce qui lui importe c’est son propre avis ; finalement sa propre Religion!

Question

Qui, les partisans de la secte Wahhabite vont-ils suivre : « Le Prophète » ou « Ibn Taymiyya » ?

Vont-ils considérer Abdullah Ibn ‘Oumar, comme le Messager l’a considéré, c’est-à-dire vertueux ? Ou vont-ils le considérer comme Ibn Taymiyya l’a fait, c’est-à-dire innovateur dans ce qui mène au chirk (adoration d’autre que Allah) ? Que vont-ils choisir : la parole de celui dont ils prétendent témoigner la Prophétie ou celle de Ibn Taymiyya le Philosophe du 8° siècle de l’Hégire ?


De plus (comme vous allez aussi le voir dans le scan) Ibn Taymiyya s’enfonce encore et encore en disant que les paroles et les actes des compagnons ne sont pas une preuve dans la Religion ! Quelle honte ! Mais lui, que représente t-il ? Quel est le poids de sa parole comparée à celle du Prophète ‘alayhi salam ou celle des ses compagnons qui ont reçu la bonne nouvelle du Paradis? Si pour lui les actes et les dires des compagnons ne constituent pas une preuve, jusqu’à où remonte sa pseudoscience ? En définitive, sur qui se base t-il pour comprendre les actes et les paroles du Messager si ce n’est sur son propre avis ? Les compagnons, ne sont-ils pas ceux qui ont vécu auprès du Messager ‘alayhi salam ? N’étaient-ils pas ceux qui le soutenaient, ceux qui l’interrogeaient et qui propageaient autour d’eux la voie avec laquelle il est venu salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam !?

Quelle honte, quelle bassesse de dénigrer ainsi les compagnons ; surtout ceux en faveur desquels le Messager ‘alayhi salam a confirmé leurs hauts degrés selon le Jugement de Allah.

Maintenant le scan de Ibn Taymiyya concernant ses propos diffamateurs à l’égard de Abdullah Ibn ‘Oumar dans son livre qu’il a nommé « Iqtida’ as-Sirat al-Mustaqim » . Lisez ce qui lui attribut vicieusement:

Dans un premier temps, vous aller lire un résumé du début de l’encadré de ce scann, puis vous verrez ensuite la traduction de ce même passage.

On comprend donc de Ibn Taymiyya qu’il affirme que Abdullah Ibn ‘Oumar faisait la prière à l’endroit où le Messager ‘alayhi salam la faisait, et continue en disant qu’il ne serait pas rapporté quelque chose de semblable sauf de lui, et que ni Abou Bakr, ni Oumar ni autres parmi les califes bien guidés le faisaient, en voulant dire qu’il se serait égaré par cet acte [le fait de prier là où le Prophète priait] et qu’il ne suivait pas ces califes. Puis il cite un des hadiths du Messager ‘alayhi salam pour dire que, ce que Abullah Ibn ‘Oumar a accompli est une innovation.

Ensuite, il dit textuellement :

– » Ce qu’a fait Ibn ‘Oumar n’est pas une sounna des califes bien guidés, mais une chose que lui-même a innové, et la parole ou l’acte d’un compagnon n’est pas une preuve; alors qu’en est-il s’il se distingue de l’ensemble des compagnons ? Et également prendre ces endroits comme lieu de prière a pour conséquence de considérer ces endroits là comme mosquée, il y a en cela une ressemblance avec les gens du livre desquels nous avons été mis en garde de ne pas leur ressembler dans ces choses là et cela mène au Chirk [association] »


Que comprenons nous du passage surligné?

Qu’Ibn Taymiyya a osé exclure Ibnou Oumar des compagnons en disant « qu’ il s’est distingué de leur ensemble ». Il continue et l’assimile aux gens du livre, puis va encore plus loin en lui insinuant le chirk (le fait d’adorer autre que Allah) alors que le Prophète lui-même ‘alayhi salam nous a enseigné qu’il est au nombre des saints de Allah.

Rendez vous compte il s’autorise d’insulter d’égaré Abdoullah Ibn ‘Oumar, pour avoir effectué ce qui fait parti de la sounna! Au lieu de remettre en cause sa compréhension du sens de l’adoration par soucis de ne pas contredire le Prophète, Ibn Taymiyya préfère rester sur son propre avis : preuve qu’il ne suit ni les compagnons, ni le Prophète, ni personne d’autre que son égo et qu’il ne se soumet donc pas à La Loi de Allah. Les gens de son espèce prétendent suivre les compagnons, mais lorsqu’ils trouvent des récits qui vont à l’encontre de leur croyance innovée, ils renient cela par des arguments largement réfutés et vont même jusqu’à juger associateurs les compagnons tels que Abdullah Ibn Oumar qui n’est malheureusement pas le seul à avoir été accusé par eux de la sorte. Parce que même si Ibn Taymiyya a dit « et cela mène au chirk », nous savons très bien ce qu’il vise en réalité. Car lui, ainsi que la secte virulente des Wahhabis, considère mouchrik (associateur) toute personne faisant le tabarrouk (qui consiste à rechercher la bénédiction de Allah par les traces physique du Prophète). Mais comme il s’agit de Ibn ‘Oumar, il n’ a pas pu dire textuellement « ce qu’a fait Ibn Oumar est du chirk! », mais il a tout de même osé dire « ceci mène au chirk ». Cette calomnie ne le sauve pas de sa grave erreur. Dire de Abdullah Ibn ‘Oumar qu’il a innové une porte s’ouvrant sur le chirk est déjà suffisant pour s’opposer à la parole du Messager ‘alayhi salam. Quel grave propos! Une personne innovante dans la voix du chirk peut-elle être qualifiée de Salih? Le Messager ‘alayhi salam aurait-il pris la parole d’un homme qui innove dans les actes qui mènent à l’adoration d’autre que Allah pour annoncer le début de Ramadan?

Ce qu’il convient de comprendre, c’est qu ‘Ibn Taymiyya et ceux qui l’ont suivi dans ses égarements considèrent le tabbarrouk comme de l’association à la Divinité. Alors pourquoi Ibn Taymiyya n’a pas marqué explicitement qu’ Ibn ‘Oumar est mécréant? Tout simplement car il s’agit du compagnon du Messager de Allah ‘alayhi salam, sur lequel il n’y a aucune hésitation au sujet de son degré élevé selon le Jugement de Allah, cela aurait été trop flagrant! Pourtant lorsqu’il s’agit d’autre que lui, il exprime clairement son opinion qui consiste à juger mouchrik celui qui imite Abdullah Ibn ‘Oumar! En résumé, Ibn Taymiyya est un vicieux qui se considère meilleur que Abdullah Ibn ‘Oumar!

Ceci est aussi une de leur signature! Non seulement ils falsifient les livres contenant des mises en garde contre eux (cliquez sur ce lien pour voir cela :La secte Wahhabite (qui se fait appeler “les salafis”): experts de la Falsification des Livres [Partie 1] , mais ils se rendent en plus légitime de sous entendre le chirk aux compagnons! Alors que (comme nous allons bi’idhnillah le voir dans un prochain article) ce que Abdullah Ibnou Oumar a fait (à savoir prier dans les endroits où il y a la bénédiction) est quelque chose qui est tirée des actes d’autres compagnons, et plus encore des actes du Messager salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam.

  • Au passage, notez que Ibn Taymiyya a dit ici: « il y a en cela une ressemblance avec les gens du livre desquels nous avons été mis en garde de ne pas leur ressembler dans ces choses là. »
Il ne s’est pourtant pas retenu de s’associer à la croyance de Pharaon pour appuyer sa doctrine anthropomorphiste alors que Allah nous a dévoilé les vices de Pharaon. N’est-ce pas là quelque chose de très contradictoire!? Il prétend dire qu’il faut faire attention aux mises en garde que Allah a mentionné dans Son Livre, puis il s’y jette dedans, quand cela l’arrange finalement! Cliquez sur ce lien pour voir : Pharaon une des références de Ibn Taymiyya!

Rendre un musulman mécréant sans excuses est une mécréance!

Pour conclure, citons un hadith du Messager ‘alayhi salam qui explique clairement que celui qui rend mécréant sans excuses un musulman, sort de l’Islam. Il est rapporté par Al Boukhari, Mouslim et autres, que le Messager de Allah salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam a dit ce qui signifie : -« Celui qui dit à son frère : Ô toi mécréant, alors le jugement tombe sur l’un des deux. Soit sa parole est vraie, soit le jugement de sa parole retombe sur lui. » Etant donné qu’il est confirmé par l’Envoyé de Allah salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam que Abdullah Ibn ‘Oumar est un musulman pieux, un saint de Allah, celui qui considère l’acte de Ibn ‘Oumar comme étant de la mécréance, c’est lui le mécréant !


Réfléchissez un peu les Wahhabites, raisonnez pour une fois, cherchez à sortir de l’endoctrinement.

C’est facile ma cha Allah. Sur qui tombe le jugement ici ? Qui considère que ce qu’a pratiqué Ibn ‘Oumar est du chirk?

Ibn Taymiyya !


Et ce même s’il ne l’a pas dis de manière EXPLICITE ici. Mais que dit-il des personnes autres que Ibn ‘Oumar qui accomplissent ce qu’il a fait, à savoir prié dans les endroits où le Messager ‘alayhi salam a prié par recherche des bénédictions? Connaissons nous UN SEUL Wahhabite jugé permis l’acte de Ibn ‘Oumar?

Vous voyez donc par vous-même, dans ce triste constat, une preuve écrasante et supplémentaire que Ibn Taymiyya ainsi que les victimes qui se réfèrent à lui ne connaissent pas l’Islam et la suivent pas ! Ils ne font qu’inventer leur propre religion en se moquant et en se désintéressant l’enseignement du Prophète : ils le renient ! Peu importe ce que Le Messager de Allah a pu dire, ils préfèrent leur dogme. Tout simplement parce qu’ils persévèrent à s’entêter dans leur incompréhension du sens de l’adoration « Al ‘ibadah » (du notamment à leur grande faiblesse dans la langue arabe) mais aussi parce qu’ils ne cherchent pas à connaître véritablement quelle était la Croyance des savants du Salaf, alors qu’ils crient à qui veulent l’entendre qu’ils la défendent !

MENSONGES !

S’il se conformaient pour de vrai à leur croyance, ils commenceraient par ne pas les rendre mécréants!

N’est-ce pas!?



Et nous demandons à Allah qu’ Il nous éloigne et nous préserve de l’égarement des gens de l’Enfer et qu’ Il guide les victimes, adeptes du Wahhabisme.

La hawla wa la qouwwata illa bi l-Lah.

 

Pour en savoir plus sur Ibnou Taymiyya, cliquez ici:  http://ibnoutaymiyya.wordpress.com/

Advertisements

4 commentaires sur “Ibn Taymiyya insinue le Shirk (association) au Compagnon (sahaba) du Prophète de Allah: Abdullah Ibn Oumar, un grand Savant de l’Islam!

  1. Assalamou’alaykoum,

    Masha’alLah quelle grande preuve de l’imcompréhension de cet homme là qui a était la cause de beaucoup d’égarement sur des gens, qui le suive aveuglément.

    Continuez a dévoiler ces gens Baraka Lahou fikoum.

  2. Macha allah mon frère, tu a dévoilé une fois de plus les manigances , les perversions, les égarements et les mensonges de Ibnou Taymiyyah .
    Espérons que par cette nouvelle preuve éclatante, ceux qui s’obstinent à appeler cet égaré « chaykhou l-Islam » arrêteront de le faire et le qualifieront comme il convient de le qualifier « un égaré qui égare » .
    Baraka l-Lahou fik mon frère et que Dieu te récompense par l’entrée au Paradis sans châtiment.

  3. J’avais deja entendu que Ibn Taymiya était un gourou d’une secte mais la encore des preuves contre lui!
    les wahabites (secte connus) prétendent qu’il est l’ultime réference…

  4. Les savants de son époque l ont déclaré mécréant …c est pour cela qu il a ete emprisonné..Il pretend que le trone existe de toute éternité avec Allaah…ceux qui le suivent sont des fanatiques..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :